« Développement d’un modèle de formation par alternance adaptable aux contextes universitaires de l’Asie-Pacifique »

L’AUF et l’Université des sciences économiques de Hô Chi Minh-Ville (UEH) coorganisent, le 31 août, l’atelier d’intelligence collective « Développement d’un modèle de formation par alternance adaptable aux contextes universitaires de l’Asie-Pacifique ». 

Développement d'un modèle de formation par alternance

Cet atelier, initialement prévu au 5 mai 2021, a dû être reporté en raison de la pandémie COVID-19. Compte tenu de l’évolution de la crise sanitaire, l’AUF et l’UEH se sont mis d’accord pour réorganiser cet atelier entièrement à distance.

Les inscriptions supplémentaires sont ouvertes jusqu’au 27 août 2021, avec le formulaire suivant : https://forms.office.com/r/cwL4tTTi5z.

Lien vers le programme : https://www.auf.org/wp-content/uploads/2021/08/FR_AIC-Dual-education_Ordre-du-jour.pdf

Contexte

L’employabilité et l’insertion professionnelle des jeunes diplômés font l’objet de nombreux projets et initiatives des acteurs éducatifs et universitaires de la région Asie-Pacifique comme partout dans le monde. Les contextes réels (sur tous les aspects juridique, socio-économique, académique, etc.) sont pourtant différents entre les pays, ce qui crée une dynamique régionale assez hétérogène.

Parmi ces initiatives, émerge l’approche de formation par alternance (« dual education » en anglais) qui se définit comme une combinaison de l’enseignement théorique à l’université et l’enseignement pratique dans un lieu de travail. Pratiquement, l’alternance s’organise à un rythme hebdomadaire de 2-3 jours/semaine à dans le lieu d’enseignement et le reste à l’entreprise. Des adaptations peuvent être faites pour l’alternance entre l’apprentissage à l’université et dans l’entreprise au niveau des semestres.

Plusieurs pays développés, notamment l’Allemagne, l’Autriche, la France et la Suisse, ont réussi à adopter cette approche dans leur système d’enseignement professionnel et universitaire. De nombreux autres pays dans le monde, en particulier en Europe centrale et orientale (Hongrie, Roumanie, Ukraine, etc.) et même en Asie (Chine, Corée du Sud, Inde, Philippines), se sont inspirés de ce modèle d’enseignement qui favorise fortement l’acquisition des connaissances et compétences professionnelles des apprenants.

Cependant, malgré ses avantages, ce mode d’enseignement en alternance comporte également des freins, dont notamment :

  • le coût réel des formation : principalement financé par les entreprises, ce qui nécessite des encouragements officiels à travers les programmes de financement public, allocations ou dispositions d’exemption de taxes, etc. ;
  • le besoin de régulation des processus internes des entreprises impliquées, mais aussi des établissements d’enseignement, ce qui se heurte souvent aux réticences ou résistances des acteurs concernés ;
  • la faible capacité d’accueil des petites et moyennes entreprises ;
  • le risque d’abus et que certaines entreprises en profitent pour utiliser les apprentis comme main d’œuvre de bon marché ou remplacer les postes de basses qualifications : ce qui oblige des mesures de contrôle pertinentes ;
  • la nécessité des étudiants de ne pas minimiser les efforts demandés par cette voie de formation ;
  • l’approche plus ou moins « élitiste », ce qui ne peut pas s’appliquer dans tous les domaines ou pour tous les étudiants.

La francophonie universitaire en Asie-Pacifique s’intéresse à la question des relations université-entreprises depuis de longues années. Plusieurs initiatives et occasions de débats ont été mises en place, y compris au niveau du Comité régional d’orientation stratégique (CROS) ou de l’Assemblée générale de la CONFRASIE, où sont réunis les représentants institutionnels, académiques mais aussi socio-économiques.

Le Vietnam doit faire face à la montée en compétence de ses universités pour atteindre un niveau international mais aussi à l’augmentation du nombre d’étudiants nécessaire à soutenir la croissance économique du pays. A l’heure où toutes les solutions qui contribueront à l’objectif global de croissance en termes de flux et de niveau sont explorées par le gouvernement et les universités, l’alternance est une voie qui ouvre des perspectives de rapprochements structurels et sociologiques entre le monde économique et les universités. C’est également un facteur important dans l’adéquation des curricula aux exigences modernes et l’employabilité de nouveaux diplômés.

Objectif de l’atelier

Cet atelier a pour objectif de :

  • partager les bonnes pratiques, en vue d’établir un état de l’art complet sur l’intégration du mode de formation par alternance dans les établissements membres de l’AUF en Asie et dans le Pacifique ;
  • lister les difficultés majeures qui constituent des obstacles ou contraintes impactant la qualité et l’efficacité du modèle « alternance » dans les formations existantes ;
  • prioriser les défis à relever afin de favoriser l’intégration efficace et adéquate de la formation par alternance dans les établissements membres de l’AUF ;
  • identifier les secteurs où le modèle « alternance » pourrait se déployer de façon rapide;
  • identifier les bailleurs de fonds ou partenaires techniques et financiers potentiels pour soutenir un futur projet structurant favorisant l’intégration du mode de formation en alternance dans les universités d’Asie-Pacifique.

Public cible

Le présent appel à participation s’adresse principalement aux établissements membres de l’AUF de la région Asie-Pacifique, mais également aux professionnels et à tout autre acteur du monde socio-économique désireux de participer à cet atelier d’intelligence collective sur le développement d’un modèle de formation par alternance adaptable aux contextes universitaires de l’Asie-Pacifique.

A l’issue de cet atelier et en fonction des résultats obtenus, l’AUF se réserve le droit d’identifier et de construire une réponse à un appel à projet international autour de ce sujet.

Article copié du site de l’AUF : https://www.auf.org/nouvelles/actualites/developpement-dun-modele-de-formation-par-alternance-adaptable-aux-contextes-universitaires-de-lasie-pacifique-nouveau-programme/ et https://www.auf.org/nouvelles/appels-a-candidatures/appel-participation-et-proposition-dintervention-developpement-dun-modele-de-formation-par-alternance-adaptable-aux-contextes-universitaires-de-lasie-pacifique/

Post Author: Emilie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *